La valorisation des métaux, un processus touchant les déchets des industries minières

Posted by jeandelatour on août 5th, 2013 — Posted in jdl jdl

La valorisation consiste à purifier les métaux en provenance des minerais en vue d’éliminer les substances nocives et radioactives qu’ils contiennent. Certaines entreprises,comme celle administrée par Hassan Bouhemou au Maroc, utilisent également ce processus pour extraire différentes matières premières, comme la pyrrhotine, des rejets des industries minières.

La valorisation des métaux, un processus touchant les déchets des industries minières

La valorisation des métaux, un processus touchant les déchets des industries minières

Qu’est-ce que la valorisation de métaux ?

Souvent, à la sortie des minerais, les différents métaux tels que l’or, l’argent et le cuivre contiennent des substances radioactives ou toxiques pouvant être néfastes pour la santé et l’environnement. Il est donc indispensable d’éliminer ces matières avant d’incorporer les métaux dans les produits finis et avant de les mettre sur le marché des matières premières. Ce processus de valorisation est effectué généralement par les entreprises minières, dans leurs laboratoires.

Hormis les mines,la valorisation peut également cibler les déchets industriels. Ces rejets peuvent être de véritable gisement de métaux, mais ils nécessitent toutefois une purification assez conséquente.

La valorisation de métaux dans les entreprises marocaines

Malgré la présence de nombreuses zones minières au Maroc, certaines entreprises axent une grande partie de leur recherche de métaux dans les déchets de quelques industries du pays, à l’instar de la société dont Hassan Bouhemou est l’administrateur. La Pyrrhotine est l’un des principaux matériaux extraits de ces rejets.

Il est à noter que la valorisation des déchets miniers s’inscrit dans la protection de l’environnement.

Mis à part les rejets, les entreprises minières marocaines focalisent leur recherche dans la région de Bleida, Oumjrane ou de Bouksour pour la prospection de cuivre.

Les valeurs mobilières et la prise de participation

Posted by jeandelatour on juillet 29th, 2013 — Posted in jdl jdl

Les valeurs mobilières ont existé depuis le Moyen-âge. Elles ont été de plus en plus utilisées à partir du XVIIe et ont été dématérialisées dans de nombreux pays. Elles sont fongibles, négociables et peuvent prendre la forme d’une action ou d’obligation.

Les valeurs mobilières et la prise de participation

Les valeurs mobilières et la prise de participation

Les valeurs mobilières ou actifs financiers

Les valeurs mobilières sont des placements pouvant être cotés en bourse avec un processus d’introduction. Elles sont différentes des titres de participation qui ont pour objectif unique, la prise de contrôle d’une entreprise. En effet, elles peuvent être des placements financiers autorisant l’utilisation de l’excédent de trésoreries d’une société pendant une durée déterminée.

Dans de nombreux pays, les actifs financiers physiques ont été dématérialisés et gérés électroniquement. En France, cette dématérialisation est intervenue suite à la mise en vigueur de l’article 94-II de la loi de finances de 1982, et du décret 83-359 du 2 mai 1983. Cette transformation a été effectuée afin de faciliter la gestion des dépôts de titres et les opérations boursières.

La prise de contrôle à partir des valeurs mobilières

Dans certains cas, l’achat de valeurs mobilières a pour but de prendre le contrôle d’une entreprise. Il y a quelques années, au Maroc, la SNI a racheté des actions d’une société agroalimentaire. Selon le CDVM ou Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières, la Société Nationale d’Investissement, dirigée par Hassan Bouhemou, a franchi à la hausse le seuil de participation dans le capital de l’entreprise.

La valorisation des métaux au Maroc

Posted by jeandelatour on juillet 24th, 2013 — Posted in jdl jdl

Au Maroc il existe un groupe spécialisé dans la valorisation des métaux, en activité depuis plus de 80 ans. Actuellement administré par monsieur Hassan Bouhemou, ce groupe couvre toutes les étapes de la valorisation, depuis les extractions jusqu’à la distribution et au trading. le groupe se lance dans l’exploitation de métaux précieux ou de base, et dans d’autres produits minéraux comme le cobalt.

La valorisation des métaux au Maroc

La valorisation des métaux au Maroc

Maroc : valorisation des métaux responsable

Le groupe marocain spécialisé dans la valorisation des métaux et administré notamment par monsieur Hassan Bouhemou procède à des extractions dans une dizaine de mines. Il extrait des métaux précieux comme les anodes d’argent et les lingots d’or. Le groupe valorise également des métaux de base, à l’instar des concentrés de cuivre, zinc et plomb.

Les autres métaux ne sont pas négligé, comme le cuivre et le sodium. Le groupe fait appel à différents services pour les travaux de valorisation des métaux.

Projets de développement de la valorisation des métaux

Administré par l’homme d’affaires Hassan Bouhemou, le groupe de valorisation des métaux du Maroc met en place de nouveaux projets de développement. Sur le plan national, il projette notamment d’étendre les activités minières et d’accroître les productions de cuivre dans les mines.

Il est aussi possible de produire de l’acide sulfurique à partir des résidus des produits de la mine. Sur le plan régional, le groupe compte s’investir en Afrique.

Les grandes lignes concernant les valeurs mobilières

Posted by jeandelatour on juillet 11th, 2013 — Posted in jdl jdl

Les valeurs mobilières ou actifs financiers sont des titres pouvant prendre la forme d’une action ou d’une obligation. Elles peuvent être cotées en bourse et servir dans les opérations de fusion-absorption.

Les grandes lignes concernant les valeurs mobilières

Les grandes lignes concernant les valeurs mobilières

Les valeurs mobilières

Les valeurs mobilières sont des titres financiers définis par l’article L228-1 du Code de commerce. Elles peuvent prendre la forme d’un titre de propriété comme les actions, ou d’un titre de créances comme les obligations. Elles sont négociables, fongibles et peuvent être cotées en bourse grâce à une procédure d’introduction.

Les valeurs mobilières peuvent également être des placements financiers autorisant l’utilisation des excédents de trésoreries d’une entreprise pendant une durée bien déterminée. Elles sont différentes des titres de participations qui ne servent qu’à prendre le contrôle d’une société partiellement ou intégralement.

Il est à noter que grâce à l’évolution de la technologie, les titres cotés en bourse sont dématérialisés dans la majorité des pays développés. En France, cette dématérialisation a été effectuée dans les années 80 avec l’article 94-II de la loi de finances de 1982, le décret 83-359 de mai 1983 et la circulaire d’application du mois d’août 1983.

Les valeurs mobilières et les opérations de fusion-absorption

Il y a quelques années au Maroc, la SNI ou Société Nationale d’Investissement, a effectué une opération de fusion-absorption dans le capital de l’entreprise Lesieur Cristal.

La holding, dirigée par monsieur Hassan Bouhemou, a dépassé les seuil de participation de 50%, et détient la majorité des actions de cette société. L’annonce du succès de l’opération a été effectuée par le Conseil Déontologique des Valeurs mobilières ou CDVM,

Les valeurs mobilières

Posted by jeandelatour on juin 30th, 2013 — Posted in jdl jdl

La valeur mobilière est également appelée titre foncier. L’émission de titres de même valeur revêt des caractères de droits standards. Concrètement, cela indique qu’en bourse, les valeurs mobilières de même montants sont mises sur une ligne parallèle. Utilisé pour la première fois au Moyen-Age, le terme « valeur en bourse » alimente toujours les spéculations au milieu des centres boursiers du monde entier.

Les valeurs mobilières

Les valeurs mobilières

La cession des valeurs mobilières

Les valeurs mobilières sont cotées en bourse du fait de son caractère fongible et négociable et cessible. Il faut toutefois souligner que certaines valeurs ne peuvent être négociées en bourses sans suivre une procédure spéciale appelée « introduction en bourses ».

Plusieurs raisons peuvent inciter les sociétés à entamer ce processus comme acquérir ou augmenter sa notoriété et lever des capitaux propres pour le développement de l’entreprise. Cette cotation permettra d’autre part de diminuer le coût du capital et donnera l’occasion aux actionnaires actuels de bénéficier d’une liquidité.

Les transactions en bourses s’effectuent par voie électronique pour plus de facilité. On qualifie ce procédé de « dématérialisation », c’est-à-dire qu’aucun document physique ne se transmet entre les deux parties.

Maroc et les bourses mobilières

Le Maroc s’est doté d’un Conseil Déontologique des Valeurs mobilières ou CDVM afin de contrôler les opérations de cession de valeurs mobilières. en contact avec monsieur Hassan Bouhemou, cette entité s’est donnée pour mission de protéger les épargnes transformées en valeurs.

La valorisation des métaux, un processus respectant l’environnement

Posted by jeandelatour on juin 14th, 2013 — Posted in jdl jdl

La valorisation des métaux est un processus qui s’inscrit dans les démarches de protection de l’environnement. Elle consiste tout d’abord à purifier les métaux en provenance des mines, en éliminant tous les différents éléments radioactifs et polluants pouvant être néfastes à la santé et à l’écosystème.

La valorisation des métaux, un processus respectant l’environnement

La valorisation des métaux, un processus respectant l’environnement

La valorisation des métaux et l’environnement

La purification est la première étape de la valorisation des métaux. À la sortie des minerais, ces derniers contiennent différents éléments polluants et radioactifs néfastes pour l’environnement et pour la santé.

Les traitements sont généralement effectués en laboratoire par les entreprises évoluant dans le secteur minier. Ce n’est qu’après cette première étape que les métaux peuvent être incorporés dans différents produits ou commercialisés à l’état de matière première. Cette valorisation s’inscrit dans les démarches de protection de l’environnement.

Les sociétés minières marocaines et la valorisation des métaux

Au Maroc, les entreprises minières telles que Managem, administrée par Hassan Bouhemou, œuvrent dans un grand respect de l’environnement. Certaines de ces sociétés axent leurs projets dans la valorisation des rejets de mines tels que la pyrrhotine, grâce à un processus développé en centre de recherche.

Hormis la purification des métaux, elles font le traitement des eaux industrialisées, le contrôle des flux des procédés industriels, la limitation de la consommation en eau, l’imperméabilisation des digues et des bassins pour réduire les risques de pollution causés par l’infiltration.

Pour information, un grand nombre de sites marocains sont certifiés ISO 14001, comme celui de Guemassa dont le groupe Managem est le principal exploitant.

Rôle du CDVM dans la protection de l’épargnant

Posted by jeandelatour on avril 18th, 2013 — Posted in jdl jdl

source : www.cdvm.gov.ma

Rôle du CDVM dans la protection de l

Le CDVM a pour mission générale de protéger l’épargne investie en valeurs mobilières. Pour assurer sa mission, le CDVM veille à l’information des investisseurs en valeurs mobilières, ainsi qu’au bon fonctionnement du marché de valeurs mobilières à travers le contrôle du respect des dispositions légales et réglementaires les régissant.

Le CDVM contribue au développement du marché pour une meilleure protection des investisseurs. Cela se traduit par :

Un marché qui dispose de la confiance des investisseurs ;

Une information disponible, claire, simple et compréhensible ;

Un traitement équitable et transparent des investisseurs de la part des intervenants du marché ;

Une régulation basée sur une approche risque, aussi bien les risques opérationnels que les risques financiers ;

Des investisseurs aptes, avertis et conscients des risques.

L’information est donc un vecteur essentiel de la confiance. La stratégie du CDVM dans ce domaine s’articule autour de deux axes principaux, l’information financière doit être orientée investisseurs et la vulgarisation de cette information auprès de ces même investisseurs.

Le CDVM a enregistré une avancée considérable dans le domaine. Aujourd’hui l’information est disponible, claire, précise et compréhensible et ce, de manière régulière et en temps opportun.

Le CDVM s’est fixé comme objectif de doter le marché marocain d’investisseurs aptes et avertis. Capables de prendre des décisions réfléchies et de comprendre leurs droits et obligations. Des investisseurs qui connaissent les règles et pratiques d’investissement et qui réagissent sagement aux tendances du marché. Pour le CDVM, la meilleure façon de protéger l’épargnant est de l’informer, le sensibiliser et le rendre vigilant.

Franchissement à la hausse par la SNI des seuils de participation de 33,33%, 50% et 66,66% dans le capital de Lesieur Cristal

Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières porte à la connaissance du public que, dans le cadre de l’opération de fusion-absorption de la société ONA par la SNI, dont la réalisation est effective depuis le 31 décembre 2010, la Société Nationale d’Investissement (SNI), représentée par son Président Directeur Général, Monsieur Hassan Bouhemou, a déclaré, avoir franchi directement à la hausse les seuils de participation de 33,33%, 50% et 66,66% dans le capital de la société Lesieur Cristal. Cette opération a été effectuée au cours unitaire de 1.272,05 dh.

Suite à cet apport de titres, effectué dans le cadre de ladite opération de fusion-absorption, la SNI détient directement 2.095.681 actions Lesieur Cristal, soit 75,84% du capital de ladite société.

Les valeurs mobilières et les investissements

Posted by jeandelatour on avril 14th, 2013 — Posted in jdl jdl

Avant de commencer en bourse, il faut d’abord ouvrir un compte titre chez votre banquier ou directement chez la société de bourse agréée à cet effet et ce, en signant une convention d’ouverture de compte titres. (Pour plus de détails consulter www.cdvm.gov.ma )

Les valeurs mobilières et les investissements

Les valeurs mobilières et les investissements

Comment passer un ordre de bourse?

Vous pouvez passer un ordre de bourse en le déposant auprès de votre intermédiaire ou en téléphonant à une société de bourse ou en utilisant le trading en ligne (lien trading en ligne).

Un ordre de bourse désigne l’instruction donnée par le client à son dépositaire ou à son intermédiaire d’acheter ou de vendre pour lui des valeurs mobilières. Pour son exécution, l’ordre doit comporter une série de mentions obligatoires. L’ordre de bourse doit être matérialisé par une fiche dûment remplie et signée par le client.

Comment libeller un ordre de bourse ?

Tout ordre de bourse doit indiquer les mentions obligatoires suivantes :

Le sens de l’opération : achat ou vente ;

Le nom de la valeur et/ou son code ;

La quantité de titres ;

Le prix, selon la codification décrite ci-après ;

La validité. Un ordre sans validité est réputé valable 30 jours calendaires.

Exemple de valeurs mobilière

Conséquence de la fusion de la SNI et de l’ONA

La société Nationale d’Investissement dirigée par Hassan Bouhemou a été cotée en bourse, c’est-à-dire que ses actions étaient cessibles, avant sa fusion avec l’ONA en 2010.

La fusion de la SNI et de l’ONA en 2010 a permis à l’entité nouvellement créée de participer davantage aux activités d’autres sociétés. Le Conseil Déontologique des Valeurs mobilières ou CDVM, sous la direction d’Hassan Bouhemou, a déclaré à cette occasion que la SNI a pu acquérir des actions nouvelles, notamment au niveau de la société Lesieur Cristal, portant cette emprise à 75,84 % du capital.

L’importance des valeurs mobilières et la fusion-absorption d’une société

Posted by jeandelatour on avril 12th, 2013 — Posted in jdl jdl

Les valeurs mobilières sont des titres pouvant faire l’objet de cotation à la bourse par le biais d’une procédure d’introduction. L’acquisition ou la vente d’un actif mobilier peut entraîner la prise ou la perte de contrôle d’une entreprise.

L’importance des valeurs mobilières et la fusion-absorption d’une société

L’importance des valeurs mobilières et la fusion-absorption d’une société

Les valeurs mobilières à la bourse et les normes IFRS

Les valeurs mobilières de placement sont négociables et peuvent être cotées en bourse à travers une procédure d’introduction. Elles peuvent revêtir différentes formes comme des placements financiers qui permettront aux entreprises d’employer leur excédent de trésorerie pendant une durée bien déterminée.

Les placements financiers sont différents des titres de participation qui sont en majorité des actions permettant de contrôler partiellement ou totalement une entreprise. D’après les normes IFRS, les valeurs mobilières de placement permettent de faire des bénéfices pendant une courte durée et peuvent être comptabilisées.

Les valeurs mobilières dans la fusion-absorption d’une société

L’achat des actifs financiers est une opération effectuée par certaines sociétés pour s’accaparer d’une partie du capital d’une autre entreprise. Comme le cas de la SNI sur la société Lesieur Cristal. En effet, la Société Nationale d’Investissement a pris le contrôle de la branche du groupe ONA, Lesieur Cristal, par l’acquisition de plus de 75% des capitaux de cette dernière. La société SNI, avec l’apport de titre a effectué une fusion-absorption du groupe ONA.

Le président de la SNI, Monsieur Hassan Bouhemou, fier de l’opération, a annoncé que le taux de participation de son entreprise sur Lesieur Cristal est passé de 33,33% à 66,66% pour un titre d’une valeur de 1,272 dh.